Mon livre

LA PRIERE

HOME
REDEMPTION
LA PRIERE
LES ANGES, SATAN, LES DEMONS, LA DELIVRANCE ET LE COMBAT SPIRITUEL
L'EGLISE ET LA COMMUNION FRATERNELLE
LE TEMOIGNAGE, L'ANNONCE DE JESUS-CHRIST
LE BAPTEME D'EAU
LE SAINT-ESPRIT
LA LECTURE DE LA BIBLE, PAROLE DE DIEU
SAVOIR GERER SA SANTE
LE TRAVAIL ET LA PROSPERITE MATERIELLE & FINANCIERE
SAVOIR DONNER A DIEU : SA VIE, SON CORPS, SA TENUE, SON ARGENT, SES BIENS.
L'AMOUR DE LA PATRIE - LE CHRETIEN PATRIOTE
LA SANCTIFICATION
ATTENDRE LE RETOUR DE JESUS - CHRIST
CONCLUSION
Feedback form

Définition de la prière
Importance de la prière
Sortes de prière
comment prier
Prière avec jeûne
Secheresse sprituelle

LA PRIERE

 

1. Définition de la prière

 

La prière est une expression spontanée et directe de l'homme à Dieu.

C'est un dialogue, une conversation intime entre Dieu et ses enfants bien-aimés ; c'est un entretien mutuel entre l'homme et Dieu (Exode 33.12-17).

La prière c'est offrir à Dieu par Jésus-Christ un culte spirituel dans une humble attitude.

 

Mais attention, la prière n'est pas une science, un talent ou une initiation mystique, mais plutôt une relation personnelle et vivante entre le chrétien et son Père céleste.

Certaines personnes ou païens font appel à une divinité, à un être invisible qu'ils considèrent suprême, à des esprits, des saints, des ancêtres, des maîtres,...par des incantations, des prières ; ce sont des pratiques inadmissibles et à prohiber.

 

2. Importance de la prière

 

Lors de sa vie terrestre, Jésus - Christ nous a non seulement donné l'ordre de prier, mais aussi démontré l'importance de la prière par sa vie de prière (Luc 18.1-8).

 

- La prière nous permet pratiquement d'exprimer (extérioriser) et de témoigner à Dieu notre amour et notre confiance en lui.

- Elle nous permet de renouveler notre alliance (engagement) et de montrer notre dépendance et soumission à Dieu.

 

- La prière est un abri sûr et solide contre les attaques, les pièges et les tentations démoniaques et humaines.

- La prière nous prépare à pouvoir affronter des situations difficiles.

- La prière est un élément immunisant contre tous les mauvais désirs charnels, contre l'orgueil car notre personne a tendance à faire le mal ou à s'en orgueillir.

- La prière est un moyen par lequel nous nous déchargeons de tout (Matt 11.28-30).

- La prière est une mission sacerdotale et de ce fait, étant des sacrificateurs, nous avons un privilège et une responsabilité de prier pour le salut et la paix dans le monde.

 

3. Sortes de prière

 

            1. la prière de louange et d'adoration

            2. la prière de repentance

            3. la prière d'action de grâce

            4. la prière de supplication, d'intercession

 

3.1. la prière de louange et d'adoration

La Louange est une expression d'admiration de Dieu à cause de ses bienfaits envers nous. Elle peut se faire par des paroles comme par des chants.

La louange est une action individuelle et volontaire qui exprime l'honneur, la gloire et la dignité de Celui qu’on loue.

On loue Dieu pour ses bienfaits et on l'adore pour ce qu'il est.

L'Adoration : c'est le fait d'adorer. Adorer, c'est rendre à Dieu un culte en son honneur, c'est-à-dire lui rendre un service en le magnifiant et en lui manifestant notre profond amour et notre complète soumission par les sacrifices de soi et de nos biens.

L'adoration n'est due qu'à une divinité, dans notre cas, elle est destinée à notre Dieu, le Tout Puissant.

Toute adoration à une autre divinité spirituelle, matérielle, humaine ou idéologique, autre que Dieu Jéhovah est une idolâtrie.

L'adoration est le chemin par excellence pour pénétrer dans la présence de Dieu et la louange apprête nos sentiments pour adorer. Le but de la louange est de nous amener à adorer.

C'est pourquoi, il faut bien sélectionner les chants afin d'amener les gens à adorer.

Le mot hébreu le plus souvent utilisé pour exprimer l'adoration dans l'Ancien Testament signifie "se prosterner" (Genèse 18.2); mais dans le Nouveau Testament, l'adoration désigne un acte de respect à l'égard de Dieu.

Dieu créa l'homme pour son propre plaisir et c'est ce qu'il attend de sa créature.

La louange et l'adoration sont une action individuelle et volontaire qui exprime l'honneur, la gloire et la dignité de Celui qu’on loue.

Pourquoi nous adorons et louons Dieu ? C'est à cause de :

¨ Sa Gloire (honneur, puissance, majesté et grandeur) Psaumes 148 ; Esaïe 24.14.

¨ Son Elévation (admiration et excellence) Ps 11.4

¨ Sa sainteté (parfait, mis à part, différent de toutes les créatures du point de vue son attribut moral)

¨ Sa Sagesse, Daniel 2.20

¨ Sa Bonté (amour, vérité, indulgence, miséricorde, fidélité) Ps 107.8

¨ Son Immensité, Ps 150.2

¨ Ses merveilleuses œuvres et ses hauts faits, Ps 92.6; Ps 150.1 ; Ps 103.1-2

¨ Ses Jugements Ps 98.9

3.2. La prière de repentance

La repentance est une souffrance intérieure produite par la conviction de péché, et cette souffrance intérieure doit être accompagnée d’un profond désir de changement (Actes 2.37-38). Un païen peut se repentir pour venir à Christ, et un chrétien peut se repentir tout au long de sa vie après avoir péché. La repentance précède le pardon des péchés.

La prière de repentance est la prière au cours de laquelle l'âme du chrétien s'humilie sincèrement devant le Dieu Saint et Juste, pour obtenir la miséricorde et la faveur par une nette confession et un retour au Seigneur.

3.3. La prière d'action de grâce

C'est une prière de reconnaissance, de gratitude et de remerciement à cause du salut et bienfaits que l'homme régénéré vient de bénéficier de la part de Dieu. 1 Thess 5.18, Eph.5.20.

3.4. La prière de supplication : il existe 3 sortes de prière de supplication, nous citons les requêtes, la pétition et l'intercession.

            - les requêtes : ce sont des demandes effectuées auprès d'une autorité ayant le pouvoir de décider, pour notre cas, c'est adresser une demande au grand Roi, le Souverain Seigneur. Eph.6.18-20.

            - la pétition : est une demande adressée à Dieu sous forme d'une plainte en exposant son problème.

Le chrétien est appelé à saisir le Seigneur Jésus par la prière, en formulant une demande ou en exposant une intention en sa faveur, c'est-à-dire revendiquer un droit auprès du Seigneur. Actes 4.21-31.

            - l'intercession : c'est une prière faite en faveur de quelqu'un. En grec, c'est invoquer Dieu en faveur des autres ; tandis qu'en Hébreu, c'est supplier ou implorer Dieu en faveur de quelqu'un.

Cet aspect de la prière nous exige de prime abord la compassion et l'affection, l'attention en faveur de ceux qui sont dans le besoin.

Dieu a besoin des intercesseurs, des gens qui se tiennent à la brèche pour prier en faveur des nations. Ezéchiel 22.30, Esaïe 59.16.

Exemple d’un programme d’intercession

·        Lundi : Prier pour les familles : amour entre conjoints, les couples divorcés, les études des enfants et leurs conversions au Seigneur Jésus, ....

·        Mardi : Prier pour les missionnaires, les étudiants en formation missionnaire, les expéditions prochaines,

·        Mercredi : Intercéder en faveur des autorités politico-administratives, la gestion de chose publique,...

·        Jeudi : Prier pour les Serviteurs de Dieu, les Eglises locales, ...

·        Vendredi : Prier pour l'expansion de l’évangile, les campagnes d’évangélisation, l’encadrement des nouveaux convertis,...

·        Samedi : Prier pour les enseignants de l’école primaire, secondaire et de l’université, les emplois et chômage, les initiatives locales

·        Dimanche : Intercéder en faveur des malades, orphelins, prisonniers, des institutions qui s’occupent des cas sociaux.

1. COMMENT PRIER ? QUELLES POSITIONS ADOPTER ?

 

La prière est une conversation intime entre Dieu et le Chrétien. C’est un état d’esprit, plus le cœur est en bonne relation avec Dieu, plus le corps sera prêt et souple à s'adapter ou à se soumettre à des positions pratiques sous l'influence du Saint-Esprit.

 

Tout chrétien doit adopter une position qui lui semble commode à son état physique, mais il doit être aussi attentif à toutes les positions que le Saint-Esprit pourrait lui inspirer.

De tout ce qui précède, l'enseignement est que, la pratique doit correspondre à la réalité intérieure.

 

Plusieurs positions peuvent être utilisées lors de la prière, nous citons :

- la prosternation, Josué 7.6.

- à genoux, les mains levées au ciel, 1 Rois 8.54, Ps 77.3

- les mains tendues vers le temple, Ps 28.2.

- la tête entre les genoux, Luc 22.41.

- Débout, les yeux levés, 1 Rois 8.22-23.

- à genoux tout simplement (Luc 22.40-41)

- la position couchée (2 Rois 4.33-35)...

 

 

 

 

2. OU PRIER ? Tout endroit peut être bon pour la prière, pourvu que l'esprit humain reste en communion avec le Seigneur, hors de toute distraction et de toute déconcentration. C'est pourquoi, certains conseillent de fermer les yeux, mais dans un bureau de plusieurs collègues de service, il vous sera impossible de fermer parfois les yeux.

Plus on se laisse imprégner par le Saint-Esprit et que l'esprit et l'âme s’élèvent dans la présence de Dieu, de plus en plus on oublie ou on ne fait plus cas de l'environnement (1 Tim 2.8).

 

3. QUAND ET COMBIEN DE FOIS FAUT-IL PRIER?

Le N.T. comme l'A.T. donnent une possibilité de découvrir que la notion du temps est sujet de la liberté du choix des heures de prière, d'un calendrier (personnel, collectif et national) et enfin, d'un emploi du temps circonstanciel (les directives divines doivent être encouragées).

Il faut savoir maintenir et cultiver une attitude de prière, et se donner une discipline dans le respect des heures de prière.

Dans la Bible, nous avons des cas où les gens ont eu l’habitude de prier à certains moments de la journée.

 

La matinée (Ps 5.1-4), à midi et le soir (Ps 55.17-18), pendant la nuit et le jour (Ps 88.2-3) et toutes les fois que le besoin se fait sentir (Phil 4.6) sont les différentes heures que l'on peut consacrer à la prière.

 

4. QUI ET POUR QUI PRIER ?

 

Qui invoquer ? à qui adresser nos prières ? La Bible nous enseigne que la prière ne peut être liée qu'à la personne de l'Eternel notre Dieu créateur et père de Jésus-Christ.

Il est donc interdit d'adresser une quelconque prière à une autre divinité, un saint, aux morts, aux ancêtres... car Dieu ne pourra jamais donner sa gloire aux idôles (Exode 20.1-5).

 

Pour qui prier ?

 

-           Il faut prier pour tous les hommes (1 Tim 2.1-8) ;

-           Il faut prier pour les frères et soeurs en Christ (Eph 6.18) ;

-           Prier pour les autorités et les dirigeants politiques ;

-           Prier pour sa famille, son église, sa nation, le monde, ses ennemis et prier pour ceux qui nous persécutent (Matt 5.38-48).

-           Il est interdit de prier pour les morts (Héb 9.27 , Es 8.19);

-           Il ne faut pas prier pour les anges déchus et Lucifer et même pour les anges de Dieu (Apoc 22.8-9, Luc 4.5-8) ;

 

5. LA PRIERE AVEC JEUNE

 

1. Qu'est-ce que le jeûne ? Le mot jeûne vient de l'hébreux, c'est un exercice d'abstinence pendant lequel une personne ou un groupe de chrétiens humilient leurs âmes et corps devant Dieu dans la prière.

 

Le jeûne est une abstention de nourriture ou d'autre chose considérée importante par exemple les relations sexuelles pour les mariés.

Le jeûne est mentionné pour la première fois en Juges 20.26, puis signalé dans plusieurs autres versets dans la bible.

On jeûnait pour s'humilier devant Dieu à cause du péché, pour prier et pour invoquer l'Eternel afin qu'il intervienne dans une situation difficile (2 Ch 20.1-4, Esd 8.21-23, Actes 14.23).

 

En Israël, le jeûne était tout d'abord circonstanciel, mais pendant la captivité, les juifs vont organiser les jeûnes solennels et rituels, et le jeûne devint une forme de piété sans valeur spirituelle et Esaïe en réaction, présentera le vrai jeûne (Es 58.3-9, Matt 6.16-18, Luc 18.10-12).

 

2. Sortes des jeûnes

 

- le jeûne normal : il y a abstention de nourriture mais le chrétien mène sa vie normale en évitant de prendre un air triste, il se parfume et lave son visage (Matt 6.16-18).

 

- le jeûne partiel appelé aussi la diète : le chrétien le fait avec le support alimentaire, un repas léger (Daniel 10.3).

 

- le jeûne absolu : il se fait sans support alimentaire (Exode 34.28, Matt 4.2). Le jeûne absolu se fait à l’écart, éloigné de tous contacts humains pouvant distraire.

 

3. Les raisons du jeûne dans l'Ancien et le Nouveau Testament.

 

- Pour exprimer un deuil très profond

- Pour prévenir et détourner la colère de Dieu sur son peuple

- Pour exprimer la repentance du péché (Jonas 3.7)

- Le Seigneur Jésus-Christ respectait le jeûne tout en reprochant le rituel et l'hypocrisie entourant le jeûne (Matt 6.16-18).

Jésus débute son ministère avec le jeûne (Luc 4.1-2).

 

 

4. La sécheresse spirituelle :

 

a. Définition : C'est une période anormale dans la vie d'un chrétien, période à laquelle le chrétien se sent démotivé et découragé. Il y a absence des prières intenses et absence d'une communion fraternelle.

 

b. Cause

La sécheresse spirituelle est souvent due :

 

-           au péché non confessé, à la culpabilité, 

-           au silence face aux injonctions païennes critiquant la personne de Jésus-Christ ou critiquant l'Eglise,

-           à l'envie des païens (Ps 73.1-16),

-           à la mauvaise compagnie, du faite d'être toujours en compagnie des païens,

-           à l'action des démons sur la vie du chrétien due à la négligence.

-           au manque d'une vie remplie du Saint-Esprit.

 

c. Comment s'en sortir ?

 

-         aller à la présence de Dieu avec une repentance sincère,

-         voir plus le sort des méchants au lieu de contempler leur soit disant prospérité

(Ps 73.2-3,16-19).

-         le jeûne et les prières ,

-         rompre avec la mauvaise compagnie,

-         croire et confesser la victoire de Jésus-Christ,

-         demander à Dieu de vous remplir du Saint-Esprit (Eph 6.18).

 

Titre suivant

Copyright 2000-2008, N° Dépôt légal 3.0020-7520 / 1er Trimestre 2000